En France, environ 1 million de foyers se tournent vers le chauffage au bois. Ce dernier représente une parfaite alternative pour remplacer les équipements qui nécessitent l’utilisation des énergies fossiles.

Si le chauffage au bois s’invite dans autant de foyers, c’est parce qu’il est à la fois écologique, économique, convivial et apaisant. Mais pour profiter d’un confort thermique optimal, il faut maintenir une chaleur constante. Nous vous donnons quelques astuces pour entretenir une chaleur permanente avec votre chauffage au bois afin de passer un hiver douillet.

Nettoyez et faites inspecter régulièrement le foyer à bois

Pour garantir une performance optimale et maintenir une chaleur constante, vous devez faire inspecter et nettoyer régulièrement le foyer à bois. Le manque d’entretien peut altérer le fonctionnement normal de l’appareil. Il peut également présenter un risque pour votre sécurité.

En effet, au fur et à mesure que vous utilisez votre chauffage au bois, les déchets de combustion appelés bistre s’accumulent dans le conduit de la cheminée. Lesdits déchets se présentent sous forme d’un résidu solide semblable à du goudron et peuvent causer des risques d’incendie si vous ne les nettoyez pas régulièrement.

En plus des préoccupations de sécurité, l’entretien régulier du foyer contribue à une excellente efficacité énergétique. L’accumulation de cendres et de résidus dans la chambre de combustion peut entraver la circulation de l’air et réduire ainsi l’efficacité énergétique.

Un entretien approprié garantit une combustion propre et une meilleure distribution de la chaleur. Entretenir régulièrement votre chauffage au bois peut également avoir un grand impact sur la qualité de l’air intérieur. Un foyer mal entretenu peut émettre des particules fines et des polluants atmosphériques qui peuvent détériorer la qualité de l’air dans votre maison.

Pour des raisons de performance, d’hygiène, de durabilité et de sécurité, la loi impose que tous poêles à bois, à bûches ou à granulés soient inspectés une fois par an par un professionnel. En dehors de cet entretien annuel obligatoire, vous devez également réaliser le ramonage deux fois par an selon le règlement sanitaire départemental. L’un des ramonages doit être effectué en période de chauffe.

chauffage de bois

Utilisez des bûches de chauffage sèches et dures

Pour allumer efficacement son bois de chauffage et optimiser les performances de l’appareil, vous devez opter pour des bûches parfaitement sèches et dures. Le taux d’humidité des bûches de chauffage a en effet un impact remarquable sur la qualité de combustion que vous obtenez. Les bûches sèches favorisent une combustion propre et complète. Elles permettent ainsi de produire une chaleur constante et réduisent les émissions de polluants atmosphériques. En revanche, les bûches humides réduisent l’efficacité énergétique et favorisent une accumulation importante de créosote dans le conduit, ce qui augmente les risques d’incendie.

La densité des bûches que vous utilisez influe également sur la qualité de chaleur que génère votre chauffage. Optez donc pour des bûches bien dures issues de chênes ou de hêtres. Elles possèdent une densité plus élevée et assurent ainsi une combustion lente et une libération prolongée de la chaleur. Avec cette densité, la fréquence à laquelle il est nécessaire d’ajouter du bois au feu est réduite. Les bûches dures sont donc parfaites pour maintenir une chaleur constante sur une longue durée. Elles améliorent ainsi l’efficacité énergétique et contribuent à une utilisation plus efficace du bois de chauffage.

Nettoyez régulièrement le foyer de l’insert ou du poêle

Vous n’avez pas besoin d’attendre les interventions obligatoires d’un professionnel de l’entretien du poêle à bois pour veiller au bon fonctionnement de votre appareil. Vous pouvez vous-même vous occuper du nettoyage de votre appareil de chauffage pour assurer une qualité de chauffe et de combustion optimale. Avant de commencer l’entretien ou le nettoyage de votre appareil, vous devez vous assurer que votre équipement soit froid, éteint et débranché au préalable. La première étape consiste à entretenir la chambre de combustion. Nettoyez régulièrement le bol de combustion ou le brûleur pour garantir la sécurité et le fonctionnement normal de l’appareil. Grattez si nécessaire les parois. Selon le modèle de poêle que vous utilisez, le nettoyage de la bougie d’allumage peut être recommandé.

Pour la deuxième étape, vous devez vider les cendres du foyer. Pour favoriser des performances exceptionnelles, la cendre ne doit pas remplir votre poêle. Videz-le et aspirez régulièrement la cendre dans la chambre de combustion pour un chauffage optimal. Il est recommandé de répéter ce geste à chaque fois que vous rechargez le réservoir. Décrassez ensuite la vitre noircie avec du papier. Humidifiez-le puis trempez-le dans la cendre sur le fond de votre poêle. Frottez délicatement la vitre et répétez cette opération pour enlever toute la suie. Utilisez ensuite un chiffon propre pour essuyer la vitre. L’utilisation de produits nettoyants peut être nécessaire pour enlever les tâches difficiles. Nettoyez enfin l’extérieur de votre foyer avec un chiffon doux et humide.

bûches chauffage au bois

Pour un chauffage avec des granulés, réglez la température de l’appareil

Pour entretenir une chaleur constante de votre poêle à granulés, vous devez régler la température de l’appareil de manière appropriée. Un réglage correct de cette dernière est essentiel pour garantir un équilibre optimal entre l’efficacité énergétique et le confort thermique. Une température excessive peut entraîner une surconsommation de granulés, augmenter le budget énergétique et aussi l’empreinte carbone. Par contre, un réglage trop bas peut engendrer une insuffisance de chaleur dans la maison.

Pour optimiser la performance de votre appareil, vous devez ajuster la température en fonction de vos besoins. Pendant les périodes de faible utilisation par exemple, vous pouvez la réduire légèrement pour économiser des granulés. À l’inverse, lors des périodes de froid intense, vous devez choisir un réglage plus élevé pour avoir un confort thermique constant. Cette flexibilité dans le réglage vous permet de personnaliser votre confort et de maximiser l’efficacité énergétique de l’appareil. Notez également que l’optimisation du réglage de la température de l’équipement permet de réduire la consommation énergétique et contribue à la préservation des ressources naturelles.

Utilisez les cendres produites par votre dernière flambée pour nettoyer les vitres

Pour une meilleure diffusion de la chaleur, vous devez garder propres les vitres de l’insert. L’encrassement peut en effet impacter la performance de l’appareil. Cela représente également un risque pour la santé des personnes qui vivent dans le logement. De plus, vous n’avez pas besoin d’un produit spécial et coûteux pour nettoyer les vitres de votre insert. Les cendres de bois produites par votre dernière flambée sont vos meilleurs alliés pour leur donner de l’éclat de manière économique. La cendre a en effet un pouvoir abrasif. Comme évoqué précédemment pour le nettoyage de votre appareil, vous pouvez humidifier légèrement un papier journal et le tremper dans les cendres pour ensuite frotter les vitres. Nettoyez enfin avec un chiffon propre et rincez avec de l’eau pour terminer.

En dehors de la cendre, il existe d’autres produits simples, économiques et efficaces pour nettoyer la vitre de votre insert afin de profiter d’un chauffage optimal pendant l’hiver. C’est le cas du vinaigre blanc avec du bicarbonate de soude ou du sel. Il suffit de saupoudrer la vitre de bicarbonate de soude et de vaporiser un peu de vinaigre blanc sur le bicarbonate pour créer un mélange mousseux. Frottez ensuite la vitre à l’aide d’un chiffon propre pour redonner de l’éclat à la vitre de votre insert. Rincez par la suite avec de l’eau. Vous pouvez également mélanger les deux produits dans un vaporisateur. Le sel peut remplacer efficacement le bicarbonate de soude. Il est aussi possible d’utiliser du citron à la place du vinaigre blanc.