Le marché immobilier est marqué par une multitude d’opportunités d’investissements. Parmi celles-ci, l’achat en VEFA (vente en l’état futur d’achèvement) est de plus en plus populaire. Mais qu’est-ce que la VEFA ? Quels sont ses avantages ?

La VEFA ou vente en l’état futur d’achèvement

La VEFA est une modalité d’acquisition immobilière qui concerne des biens neufs ou en cours de construction. Suivant la définition de la VEFA, l’acheteur peut réserver une propriété avant son achèvement. Il devient propriétaire progressivement, au fur et à mesure de l’avancement des travaux.

L’acte de vente formalise la transaction. Il engage le vendeur à livrer un logement conforme aux plans. Le paiement s’échelonne selon les étapes du chantier. Un établissement bancaire garantit souvent le bon aboutissement de l’œuvre. Cette garantie protège l’acheteur contre les risques liés à la construction.

L’achèvement des travaux est certifié par la réception des clés. À ce moment, l’acquéreur règle le solde du prix. Des assurances complémentaires sécurisent l’investissement. Elles couvrent les malfaçons et les défauts de conformité.

La VEFA est encadrée par des normes rigoureuses. Le vendeur doit soumettre un dossier de vente détaillé. Ce dernier contient le descriptif et les plans du bien. Il inclut aussi la notice descriptive des matériaux utilisés. Cela permet une réelle transparence et informe l’acheteur sur sa future propriété.

Quels sont les avantages d’acheter en VEFA ?

Voici les principaux atouts que présente un achat en VEFA.

Une solution économique

Acheter en VEFA peut ouvrir droit à des réductions fiscales. Les dispositifs gouvernementaux sont conçus pour encourager l'achat immobilier neuf.

La loi Pinel, par exemple, permet une déduction d’impôts intéressante. Elle concerne l’achat de biens locatifs neufs. L’acquéreur s’engage à louer pour une durée minimale. En retour, il bénéficie d’une réduction d’impôts proportionnelle. Cette durée est souvent de six, neuf ou douze ans. Le montant de la réduction dépend de cette durée d’engagement. Les économies réalisées peuvent être significatives. Elles favorisent l’investissement dans l’immobilier neuf.

Les frais de notaire sont plus bas pour le neuf. En VEFA, ils se situent entre 2 % et 3 % du prix de vente. Pour l’ancien, les frais montent jusqu’à 7 % ou 8 %. L’économie réalisée est donc non négligeable.

Vous bénéficiez de la qualité d’une construction neuve

La construction neuve VEFA incorpore des matériaux modernes. Ces matériaux affichent une performance élevée. Ils optimisent l’isolation thermique et acoustique des bâtiments. Cela réduit les besoins énergétiques. Les résidents bénéficient également d’une excellente qualité de vie. Des vitrages performants et des isolants de dernière génération peuvent être mis en place.

Les nouvelles tendances architecturales guident la conception de ces bâtiments. Elles allient esthétique et fonctionnalité. Des lignes épurées et des espaces ouverts caractérisent souvent ces habitats. Chaque logement dispose d’un agencement optimisé pour le confort de vie. Des équipements modernes équipent toutes les pièces. Cela inclut les cuisines et les salles de bains.

La VEFA garantit des logements conformes aux attentes actuelles. Le respect de l’environnement est au cœur de chaque projet. Les matériaux utilisés sont durables et écologiques. Les processus de construction visent à réduire l’empreinte carbone.

L’achat en VEFA est plus sûr

L’acquisition en VEFA présente un niveau élevé de sécurité. Des garanties légales sont mises en place pour protéger l’acheteur. Il y a la garantie de parfait achèvement. Elle couvre les divers défauts constatés après la livraison. Cette période dure un an. Ensuite, la garantie biennale protège l’acheteur pour les équipements. Elle s’applique pendant deux ans.

La garantie décennale est essentielle. Elle concerne la structure de l’immeuble. Les fondations et le gros œuvre sont inclus. Ainsi, l’acheteur a une assurance sur dix ans. Le promoteur doit souscrire une assurance dommages-ouvrage. Elle prévient les problèmes durant la construction. Cette assurance est un gage de sérénité pour l’acquéreur. Elle permet une prise en charge rapide en cas de malfaçons.

L’acquéreur bénéficie aussi d’une protection de prix. Le total payable est fixé à la signature. Aucune augmentation n’est possible, sauf cas exceptionnels. La VEFA offre donc une sécurité financière. L’immobilier neuf respecte des normes strictes d’urbanisme et de construction. Le respect de ces normes est vérifié à plusieurs étapes.

Quelques conseils pour les futurs acquéreurs

En tant que futur acquéreur, vous devez commencer par évaluer minutieusement le promoteur immobilier. Vérifiez sa réputation et consultez les avis clients. Il est essentiel de s’assurer de la solidité financière de la société. Examinez ses réalisations antérieures. Une visite des projets précédents donne des indices sur la qualité de la construction. Posez aussi des questions précises sur les finitions, les matériaux employés et les délais de réalisation. Un bon promoteur aura toujours des réponses transparentes.

En outre, il faut anticiper les délais de livraison lors de l’acquisition en VEFA. Des retards peuvent survenir, causés par des aléas de chantier ou des intempéries. Prévoir une marge dans votre planification est sage. Cela évite des désagréments si vous devez quitter votre logement actuel. Ayez un plan B, comme un logement temporaire au cas où la livraison s’étend au-delà du délai estimé.

Lisez attentivement le contrat de réservation. Il doit être clair et complet. Assurez-vous que toutes les clauses sont compréhensibles. Les pénalités en cas de retard, les conditions suspensives et les modalités de paiement doivent être explicites. Un passage chez le notaire peut vous aider à déchiffrer les termes juridiques complexes. Demandez des éclaircissements si nécessaire.