comment-savoir-logement-passoire-thermique

Une passoire thermique désigne un logement mal isolé et énergivore. Ces bâtiments consomment beaucoup de chauffage. En France, l’Observatoire National de la Précarité Énergétique estime à 4,8 millions le nombre de passoires thermiques. Cela représente une part importante des logements.

Le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) est un indicateur clé. Il classe les logements de A (très efficaces) à G (très énergivores). Les passoires thermiques se trouvent souvent dans les catégories F et G. Ce diagnostic est obligatoire lors de la vente ou la location d’un logement.

3 signes que vous avez une passoire thermique

Il existe plusieurs signes qui permettent de détecter une passoire thermique :

  • Factures d’énergie élevées.
  • Sensation de froid constante et courants d’air, même avec les fenêtres fermées.
  • Présence d’humidité, de condensation sur les murs, les plafonds ou les vitres.

Ces symptômes indiquent souvent un problème d’isolation. Ils sont ressentis malgré un chauffage en fonctionnement. Si vous remarquez ces signes, il est probable que vous habitiez une passoire thermique.

Déterminer si vous avez une passoire thermique via le DPE

Le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) permet d’identifier une passoire thermique. Ce diagnostic évalue la consommation énergétique d’un logement. Il est obligatoire pour la vente ou la location de plus de 4 mois par an.

Le DPE classe les logements de A (les plus efficaces) à G (les plus énergivores). Les logements classés F ou G consomment plus de 330 kWh/m²/an. Ils sont considérés comme des passoires thermiques. Ce diagnostic utilise des critères précis, tels que l’isolation, les fenêtres et le système de chauffage.

Conséquences des passoires thermiques

Les passoires thermiques ont des impacts négatifs sur plusieurs plans :

ImpactDescription
ÉconomiqueCoûts de chauffage élevés dus à une mauvaise isolation.
ÉcologiqueContribution importante à l’effet de serre en raison de la consommation élevée d’énergie pour le chauffage.
SocialPrécarité énergétique pour les occupants, souvent incapables de financer des travaux d’efficacité énergétique.

Face à ces enjeux, des lois ont été promulguées pour inciter à la rénovation de ces logements. En France, la location de passoires thermiques sera interdite à partir de 2028.

Rénovations pour améliorer la performance énergétique

Pour transformer une passoire thermique en un logement confortable et économe, la rénovation est indispensable.

L'isolation est le premier pas. Il faut se concentrer sur la toiture, responsable de 30 % des déperditions de chaleur. L'isolation des combles est souvent une priorité.

Après l’isolation de la toiture, il est recommandé d’isoler les murs, les vides sanitaires ou le sous-sol. Changer les fenêtres pour des modèles à double vitrage est également une bonne idée pour réduire les pertes de chaleur.

Aides financières pour la rénovation

Plusieurs aides financières sont disponibles pour la rénovation de passoires thermiques :

  • Prime énergie, comme la Prime Effy.
  • MaPrimeRénov’, proposée par l’Anah, avec différents montants selon les travaux.
  • TVA réduite à 5,5% pour certains travaux d’isolation.
  • Éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) pour financer les travaux de rénovation énergétique.

Ces aides visent à alléger le coût des travaux de rénovation énergétique et à encourager les propriétaires à améliorer la performance énergétique de leurs logements.